Pages

jeudi 29 décembre 2011

[CIVISME] A Lyon AFRICA 50 tente de convaincre (France 3)

Africa 50, collectif regroupant 25 associations d'Afrique et de la Caraïbe tente de convaincre
S'inscrire sur les listes électorales c'est important et pourtant loin des préoccupations des membres de leur communauté.

Avec un slogan "voter c'est exister" les militants ne cessent de tracter à la sortie du métro, dans les salons de coiffure ou tout autre commerce, pour inciter leurs interlocuteurs à voter pour choisir les meilleurs candidats l'année prochaine lors des élections présidentielles et législatives.

Voir le reportage

http://rhone-alpes.france3.fr/info/grand-lyon/lyon-campagne-citoyenne-d-un-collectif--71826992.html?onglet=videos&id-video=LYON_1559059_281220110956_F3

mardi 27 décembre 2011

[RACISME] Violences racistes lors du concert de Sniper à Gerland (Lyon Capitale)

Ce samedi, avant le match OL-Evian, des individus d'extrême droite s'en sont pris aux spectateurs du concert de rap Sniper, au Ninkasi Kao, à proximité du stade de Gerland. Un groupe qui s'était fait connaitre par le passé pour la teneur violente de ses textes. Bouteilles, pétards et barrières ont été lancés. Une banderole raciste a été dressée.

M. a 18 ans d'origine algérienne. "J'aime la France mais j'ai l'impression qu'elle ne m'aime pas". M. en a surtout "ras-le-bol" des actes racistes. Samedi dernier, alors qu'il allait assister au concert du groupe Sniper au Ninkasi Kao (Gerland), il a essuyé des violences. Il était dans la file d'attente quand, vers 19h30, un groupe d'une trentaine d'individus selon la police, une quarantaine selon les agressés, a foncé vers eux. "Il y avait pas mal de supporters avec des écharpes et des vêtements de l'OL", précise Thomas, co-président de SOS Racisme Rhône. Ils ont brandi une banderole "la France tu l'aimes ou tu rentres au bled". Pleuvent alors crachats et insultes, des pétards sont jetés, des barrières sont lancées.

Jets de bouteilles d'urine

"Ils ont urinés dans des bouteilles de vins et nous les ont lancées violemment", relate l'une des victimes. Une femme voilée a été prise à partie. "Cette action était très bien construite et anticipée en amont, en mettant en avant deux, trois fauteurs de troubles afin d'attirer quelques jeunes vers eux, pour ensuite jaillir en grand nombre", raconte un autre. Le service d'ordre de l'établissement a bien géré l'incident. "On a répondu un peu mais légèrement. La sécurité nous a fait rentrer", explique l'une des victimes. Quelques jeunes ont cependant reçu des coups.

"On est là pour tous niquer"

Ce concert n'a pas été choisi au hasard. Sniper est dans la ligne de mire des militants d'extrême droite depuis la sortie en 2001 du titre La France. La chanson s'attaque aux discriminations et aux bavures policières mais prend un tour très provocateur : "la France est une garce et on s'est fait trahir (…) on nique la France sous une tendance de musique populaire (…) frère je lance un appel on est là pour tous niquer, leur laisser des traces et des séquelles avant de crever". Face à la polémique qui s'en était suivie - poursuites judiciaires et prises de position de responsables politiques dont Nicolas Sarkozy -, il avait édité en 2006 La France, itinéraire d'une polémique qui y répondait : "ils ont pris nos textes mais déformé nos propos (…) ne pas confondre un appel au meurtre et un appel au secours", (se) corrigeait Sniper. Ninkasi Kao, qui a une activité de location de salle, laisse le programmateur libre de ses choix. En revanche, l'établissement dispose d'une salle de concert intégrée au bar. "Nous n'aurions pas programmé Sniper car on a une programmation plus festive. Leur style ne correspond pas à notre établissement", indique le directeur, Vincent Covolo.

Le temps de réaction des policiers

Après l'agression de samedi, SOS-Racisme lance un appel à témoins afin d'intenter une action en justice. L'association souligne que "les forces de l'ordre présentes ce soir-là pour le match qui avaient pourtant anticipé le risque d'agression ont mis plusieurs dizaines de minutes avant de réagir". La direction du Ninkasi nuance cette accusation : "une première voiture de deux policiers est arrivée quasi immédiatement après les premiers heurts. Ils ont bien assuré, ils ont calmé le jeu", affirme Vincent Covolo. Selon lui, les renforts sont arrivés "un bon quart d'heure après". D'après nos informations, la police n'a procédé à aucune interpellation.

SOS-Racisme demande "à l'Olympique lyonnais, aux groupes de supporters, à la préfecture mais aussi à la ville de Lyon, propriétaire du stade de Gerland, de prendre conscience de la gravité de la situation lyonnaise et de mener les actions nécessaires pour éradiquer ces actes racistes du stade et des alentours". Dans son témoignage écrit, M. précise : "Je suis français, je suis né en France, j'aime ce pays et je le respecte".

Compléments d'information : la préfecture confirme l'altercation "entre des spectateurs du concert et des supporters de football". "La Brigade anti-criminalité et la police, qui étaient proches, sont intervenues rapidement. Et pour cause : il n'y a pas de blessés", ajoute le service communication de la préfecture.

[SENEGAL LYON] Premier débat sur la présidentielle 2012 samedi 7 janvier


La démocratie, c'est la possibilité de débattre et de décider, c’est aussi pour les citoyens, de disposer d’une information suffisante pour choisir leur avenir à défaut de le subir. Les citoyens sénégalais montrent tous les jours à quel point ils s’y attachent dans les forums, les blogs et les sites sur Internet, mais aussi lors des multiples discussions dans nos salons et souvent autour des « trois normaux ».
Le débat préparatoire à l’élection présidentielle de février 2012 bat son plein aussi bien dans les cercles politiques qu’au niveau des citoyens. Il est fait de projets, de programmes sur les institutions, sur l’éducation, sur politique de santé, sur l’économie, sur la justice… Il doit être prolongé, évalué pour s'assurer que chaque citoyen sénégalais connaît et mesure bien l’enjeu de cette échéance, et les différents choix que lui proposent les candidats à la présidentielle.
Le collectif GAAL-GUI et le collectif SOPE prennent l’initiative de l’organisation à Lyon, en janvier et février 2012, d’une série de débats sur l'avenir du Sénégal, ses atouts, ses priorités, mais aussi ses handicaps et ses difficultés, en commençant par le bilan du quinquennat du Président Abdoulaye WADE.
Un premier débat sera organisé le 7 janvier 2012, à la maison SOPE, en y associant les acteurs politiques et économiques qui le souhaitent, les membres de la société civile, les mouvements associatifs, les mouvements étudiants, les professionnels de la sphère médico-sociale, les spécialistes… Il permettra de mieux comprendre la situation du Sénégal au regard du contexte national, et pour les participants de proposer des réponses défis nationaux.

Premier débat :
Samedi 7 Janvier 2012 à partir de 14 heures 30
à la Maison SOPE, 3 rue Emile Dunière, 69100 Villeurbanne
Thème : "Le bilan du quinquennat de Abdoulaye WADE et les perspectives politiques et socio-économiques pour le Sénégal"

Pour tous renseignement merci de contacter :
Papis DIEDHIOU : 06-19-95-61-43 - gaal-gui@hotmail.com
Abdou SONKO : 06-25-11-56-20 - info@sopeonline.net

lundi 26 décembre 2011

[BD] Le Tome 2 de "Femme Noire" de Serge Diantantu disponible

Cet ouvrage témoigne avec un respect profond de ces héroïnes dont les parcours sont loin d’être des légendes.

Cette publication nous rappelle leurs talents, leurs compétences et leurs efforts souvent occultés, voire totalement disparus de notre mémoire collective.

Fille, toi qui sera demain femme, garde ce miroir car chaque profil dans cet ouvrage, pour toi, restera une source d'inspiration.

Ceci en hommage à toutes les femmes du monde.

http://www.serge-diantantu.com/boutique.html

dimanche 18 décembre 2011

mercredi 14 décembre 2011

[FETE] Noël Éthiopien le dimanche 8 janvier à Villeurbanne (69)

Comme tous les ans depuis sa création en 1996, l'Amitié Franco-Éthiopienne organise sa traditionnelle Fête pour le Noël Éthiopien - tradition inaugurée en 1990 sous les auspices d'une association parisienne.

En 2012, nous vous invitons:

Le dimanche 8 janvier 2012,
à partir de 13 heures
au CCO, 39 rue Georges Courteline, VILLEURBANNE

(Bus C26, 37, ou 69, arrêt « Antonins » ou « Croix-Luizet », Tram T1, arrêt « Insa-Einstein »)

SPECTACLE DE MAGIE, musique éthiopienne, diapos d’une expérience éthiopienne, expo photos, artisanat, cérémonie du café…
Repas éthiopien à partir de 13h. Buvette. Entrée gratuite

REPAS ÉTHIOPIEN (avec 1 boisson, thé ou café, dessert) :
Adultes : 15 € Étudiants : 10 € Enfants -10 ans : gratuit
Attention, nombre de repas limité, réservation obligatoire
(uniquement pour le repas – pas besoin de réserver pour l’après-midi festive)
par e-mail : soniahem@club-internet.fr,
par téléphone : Almaz 04 78 80 20 26 ou Sonia 04 78 03 79 03
ou, de préférence, en retournant le bon de réservation à :
AMITIÉ FRANCO-ÉTHIOPIENNE, 40 rue de la Baïsse, 69100 VILLEURBANNE

lundi 12 décembre 2011

[BUSINESS] Le Prix Emergence a été décerné à Yasmine Mokoko – Jada Créations (Lyon Entrepreneuriat)

En cours de création, Jada Créations est une entreprise de commercialisation de prêt-à-porter et accessoires féminins conçus en France et fabriqués au Congo. « Mon parcours est atypique : après des études de droit, j’entreprends dans le textile et le prêt-à-porter. C’est en réalité la passion qui me guide, pour la mode et le dessin d’une part et pour le mélange des cultures d’autre part. »
Ce que propose Yasmine Mokoko, c’est avant tout un univers et des valeurs autour de la mode.
« Il s’agit d’une invitation constante au voyage, avec des influences du monde et des thèmes renouvelés au fil des collections. » Et si elle réside à Lyon dans le 8e arrondissement, c’est à Vénisseux que Yasmie Mokoko a fait le choix d’implanter son entreprise.
L’entreprise Jada Créations bénéficie maintenant d’un coup de pouce de 2 000 euros, sponsorisé par la Banque Populaire Loire et Lyonnais et remis par Bernard Landry, Responsable commerce et création d’entreprise.

[BUSINESS] Le Qatar sponsorise des projets en banlieues (Libération)

Le Qatar n’investit pas que dans le football et le CAC 40 en France. L’émirat vient de lancer un fonds d’investissement de 50 millions d’euros pour financer des projets portés par des habitants des banlieues. C’est son ambassadeur en France, Mohamed Jaham al-Kuwari, qui l’a annoncé en fin de semaine à une dizaine d’élus des quartiers, tous originaires du Maghreb. Ces derniers s’étaient rendus il y a un mois au Qatar afin de nouer des liens économiques entre le riche émirat et les quartiers populaires, où des entrepreneurs se disent victimes de discrimination. Ils y avaient été reçus en grande pompe par l’émir cheikh Hamad ben Khalifa al-Thani. Le diplomate a averti que «ce n’est pas de la charité. Il faut des projets sérieux dans tous les domaines, des projets raisonnables, solides et à long terme». Les élus ont par ailleurs proposé de recueillir les CV des jeunes de banlieue qui souhaitent travailler au Qatar. Ils ont également demandé «un coup de pouce» de l’ambassadeur à ceux qui souhaiteraient travailler en France dans les entreprises dont le Qatar est actionnaire.

dimanche 11 décembre 2011

[RDC] Débat : la RDC et ses lendemains post-électoraux vendredi 16 décembre à Genève

L’Université populaire africaine en Suisse organise un débat d'actualité "RDC : LE HOLD-UP ELECTORAL ? ENJEUX ET PERSPECTIVES POUR LA RDC ET L'AFRIQUE".
Vendredi 16 Décembre 2011, 19h00
Maison des Associations (Savoises 15, Genève/Plainpalais, trams 13 et 15, arrêt place du Cirque)
Entrée libre
Avant la fin de l'année, l'UPAF a tenu à organiser un débat sur une actualité très présente, mais sur laquelle les médias (du Nord) livrent une information soit tronquée soit partiale. En point de mire : la RDC. Des intérêts économiques et politiques considérables sont en effet en jeu, à la fois sur le plan interne et externe (régional et international). En face, un peuple qui aspire plus que jamais au changement et à la fin de l'humiliation (ex. la RDC classée dernièrement 187e sur 187 pays sur l'indice de développement humain de l'ONU malgré ses énormes potentialités et atouts). A la suite d'élections présidentielles et législatives émaillées de violences (18 morts selon Human Rights Watch), de chaos, d'irrégularités et de résultats entourés d'opacité, deux "présidents élus" se sont déclarés pendant que des manifestations fortement réprimées, en RDC et dans les diasporas extérieurs, font rage. La "communauté internationale" très présente en Côte d'Ivoire ou en Libye se fait plutôt discrète. Quels sont les lendemains qui se dessinent dans ce pays comme pour le reste de l'Afrique (après le même phénomène dernièrement au Cameroun et peut-être bientôt au Sénégal) ?
Témoignages du terrain, analyses, échanges avec des invités.

samedi 10 décembre 2011

[BUSINESS] Lancement de la CCI France Bénin à Lyon jeudi 15 décembre

Le lancement de la Chambre de Commerce et d'Industrie France Bénin aura lieu jeudi 15 décembre 2011 à 18h à la CCI de Lyon en présence de l'Ambassadeur du Bénin en France

CCI de Lyon
Salle Jacquard
Place de la Bourse
69002 Lyon
Métro Cordeliers

Prière de confirmer votre présence au mail : contact@cci-france-benin.com/

En savoir plus : http://www.cci-france-benin.com/

vendredi 9 décembre 2011

[MEURTRE] L'assassin du Guadeloupéen retrouvé dans un lac interpellé (Le Progrès)

Un homme a avoué être l'auteur du meurtre d'un Lyonnais, dont le corps avait été retrouvé en octobre dernier dans le lac Neyton, à Dagneux dans l'Ain. Une femme a également été mise en examen, pour complicité

L'affaire du cadavre repêché dans le lac Neyton, à Dagneux dans l'Ain, vient de prendre une nouvelle tournure avec l'interpellation en début de semaine d'un homme et d'une femme. L'homme est passé aux aveux, et a reconnu être l'auteur du meurtre. Tous deux ont été écroués et mis en examen. Lui pour assassinat, elle pour complicité d'assassinat. D'après les premiers éléments, ils connaissaient tous les deux la victime.

Le 5 octobre dernier, un pêcheur avait remonté le cadavre d'un homme enroulé dans une bâche. Très rapidement, les enquêteurs avaient constaté qu'il s'agissait d'un meurtre et que l'homme avait été tué par arme à feu.

La victime était âgée de 30 ans. Originaire de la Gouadeloupe, il était domicilié dans le Rhône et commençait à se faire un nom dans le monde de la musique sous le nom de Tiparis Izzah.

[CINÉMA] Le film Intouchables accusé de racisme aux États-Unis (Le Figaro)

Le magazine américain Variety accuse le film aux 12 millions d'entrées de flirter avec un racisme «digne de la case de l'Oncle Tom» et d'avoir confié à Omar Sy un rôle de «singe de compagnie».

Le film aux 12 millions d'entrées en France est loin de faire l'unanimité Outre-Atlantique. Dans l'un de ses articles, le très influent magazine américain Variety accuse ainsi le film Intouchables, auteur d'un succès historique en France, de «racisme».

Les réalisateurs en prennent pour leur grade: «Bien qu'ils n'aient jamais été connus pour leur subtilité, les réalisateurs et scénaristes français, Éric Toledano et Olivier Nakache n'ont jamais produit un film plus offensant qu'Intouchables». Selon le critique cinéma, Jay Weyssberg, le film flirterait avec «un racisme digne de la Case de l'Oncle Tom, que nous avions espéré ne plus jamais revoir sur les écrans américains».

Le critique cinéma, auteur de l'article, Jay Weyssberg, estime que le personnage de Driss est «traité comme un singe de compagnie qui apprend au blanc coincé à s'amuser, en remplaçant Vivaldi par Boogie Wonderland, et en lui montrant comment on bouge sur la piste de danse».

«Le seul noir en costume»

Choqué par l'enchaînement des blagues dans ce film qui ne laisse pas le temps au spectateur de réfléchir à leur portée,le journaliste de conclure qu'il est «pénible de voir Omar Sy, un acteur joyeusement charismatique, dans un rôle qui se détache à peine de l'époque de l'esclavage, dans lequel il divertit le maître blanc, en endossant tous les stéréotypes raciaux, et de classe».
Pour le journaliste américain, l'apothéose du stéréotype raciste est atteint dans le film lorsque Magalie, l'assistante, demande à Driss (Omar Sy) de mettre un costume et qu'elle lui dit qu'il ressemble à Obama, «comme si le seul noir en costume était le président».

Rien ne dit pour autant que la polémique va enfler aux Etats-Unis et que le film ne connaîtra pas la destinée des Amélie Poulain, Léon et autre Cinquième Élément auteur de succès historiques Outre-Atlantique.

mardi 6 décembre 2011

[ÉCONOMIE] Les émigrés sénégalais produisent 9,2% du PNB de leur pays (seneweb.com)

Les transferts des émigrés sénégalais vers leur pays représentent 9,2% du produit national brut (PNB) du Sénégal, selon le directeur général d’Ecobank, Yves Coffi Quam-Dessou, expliquant que l’importance de cette statistique justifie l’ouverture, par son groupe bancaire, d’un compte dédié aux Africains de la diaspora.

‘’Les transactions des émigrés sénégalais représentent 9,2% du produit national brut (PNB)’’, a dit M. Quam-Dessou lors du lancement du ‘’Compte Ecobank pour la diaspora africaine", créé par ce groupe bancaire pour ‘’soutenir [les migrants africains] et leur permettre d’effectuer leurs transactions avec les coûts les plus faibles’’.

‘’Parmi les pays qui reçoivent le plus d’argent de la part de leurs proches [vivant à l’étranger], nous avons le Nigeria avec 10 milliards de dollars US (environ 5.000 milliards de francs CFA), le Kenya avec 1,76 milliards de dollars (environ 880 milliards de francs CFA) et le Sénégal, 1,16 milliards de dollars (environ 580 milliards de francs CFA)’’, a-t-il fait savoir.

‘’Pour ceux qui envoient le plus à leurs proches, nous avons l’Ouganda avec 463 millions de dollars US (environ 231,5 milliards de francs CFA), la Côte d’Ivoire, avec 120 millions (environ 60 milliards de francs CFA) et le Mali, 105 millions (environ 52,5 milliards de francs CFA)’’, a-t-il détaillé.

‘’Ce ont des chiffres qui parlent et cela montre qu’il était nécessaire d’avoir un compte pour la diaspora. Car ce produit (le +Compte Ecobank pour la diaspora africaine+) vient célébrer les membres de la diaspora africaine, qui quittent leur patrie pour se battre avec courage, en contribuant ainsi à la lutte contre la pauvreté’’ dans leur pays d’origine, a-t-il expliqué.

‘’Pour soutenir ces migrants et leur permettre d’effectuer leurs transactions avec les coûts les plus faibles, Ecobank a conçu le +Compte Ecobank+ pour la diaspora africaine. Ce compte est exclusivement destiné aux Africains qui travaillent et vivent hors de leur pays’’, indique un communiqué du groupe bancaire reçu jeudi à l’APS.

‘’Ces migrants transfèrent de l’argent vers leur pays d’origine pour financer des projets ou subvenir aux besoins de leur famille.’’

Et ce compte ‘’leur permet, dans tous les pays où est présente Ecobank, d’effectuer des transactions par GAB (guichet automatique de banque)’’, a-t-il précisé.

L’Afrique compte près de 18 millions de migrants formels, soit 8% de l’ensemble des migrants dans le monde, souligne le groupe bancaire panafricain qui relève que ‘’76% de ces héros vivent dans des 33 pays où Ecobank est présente’’.

lundi 5 décembre 2011

[COTE D'IVOIRE LYON] Le FPI Lyon veut financer des cars pour soutenir Gbagbo à La Haye

Rencontre entre les associations et les partis politiques pro-GBAGBO ce samedi 3 décembre 2011 dans le Rhône-Alpes.

Après s’être réunis spontanément le 30 Novembre lors de l’extradition de Laurent GBAGBO vers la CPI, voilà que les sympathisants de la LMP se retrouvent encore ce samedi 3 Décembre liant l’acte à la parole afin de financer les cars pour la manifestation à La Haye. Cette manifestation de soutien au père fondateur du multipartisme en Côte d’Ivoire à pour objectif de saisir la balle au bond pour que lors de l’examen du dossier GBAGBO, il soit démontré preuve à l‘appui, que Alassane Dramane Ouattara reste le père de la violence en Côte-d’Ivoire, et soit détenu pour crime contre l’humanité. C’est en tout cas ce que le secrétaire général du FPI Lyon TRAORE Daouda nous a rapporté.

Claude ZOUGNON

[SENEGAL LYON] Consultation des listes électorales jusqu'au 10 décembre (gaalgui)

Les listes sont consultables au consulat du Sénégal (97 rue Garibaldi 69006 Lyon) à partir du 1er Décembre 2011. Si vous souhaitez faire une requête, il faudra le faire avant le 10 Décembre

En savoir plus : http://gaalgui.blog.com/2011/12/04/consultation-des-listes-electorales-provisoires-lyon/

[BENIN LYON] Cyrille GNIKPO est le nouveau président de l'ABRA

A l'issue de l'Assemblée générale du Dimanche 27 novmebre 2011, Cyrille GNIKPO est le nouveau président de l'Association des Béninois de Rhône Alpes (ABRA). Il remplace ainsi Abdou Wassi Zounon.

Président: Cyrille GNIKPO
Secrétaire Général:Roland DJOSSOU
Secrétaire Général Adjoint: Hospice HOUNYOTON
Trésorier Général:Magloire AGOTONOU
Trésorier Général Adjoint: Bansaari KOUSSEY KOUMBA
Déléguée aux affaires extérieures:Achiata MAMAH-DJIMAN
Déléguée aux affaires culturelles et sociales: Jennifer GNIKPO

vendredi 2 décembre 2011

[COTE D'IVOIRE] Réaction du FPI Lyon après l'incarcération de Gbagbo

DISCOURS DU DLC, Mercredi 30 Novembre 2011
Lors de l'incarcération de son excellence le président de la république Laurent GBAGBO à la Cour pénale internationale

 M. LALLE-BI Bénie, chargé des élections et des affaires juridiques
 Mme BERTHELOT Monique, chargée de la mobilisation
 Mme AZAUD Viviane, chargée des affaires extérieures
 Mesdames et Messieurs les membres des bureaux et sympathisants du Front Populaire Ivoirien
 Mesdames et Messieurs, membres de L’association du Collectif des Ivoiriens de la Diaspora, (CID) dont le président est Mr ANKOUE François,
 Mesdames et Messieurs, membres de L’association du Mouvement des Femmes Ivoiriennes du Rhône-Alpes dont la Vice- Présidente est Madame DAHERO Helena,
 Mesdames et Messieurs, membres de L’association NAÏOUHA (Association culturelle de solidarité entre les femmes Ivoiriennes du Rhône –Alpes) dont la présidente est Madame ZIGO Léontine,
 Mesdames et Messieurs, membres de L’association du collectif des Ivoiriens Résistants de la Diaspora (CIRD) dont le président est Mr YODE Marc.
 Chers frères et sœurs, amis de la Côte d'Ivoire:

Permettez moi de saluer une illustre personnalité, pour son implication sans faille dans la réalisation de cette rencontre : J’ai nommé notre REPRESENTANTE, Madame Brigitte KUYO, qui assume aussi le poste de Présidente du conseil des représentants Fpi Europe.

Mesdames et Messieurs, votre présence dans cet espace, liée injustement à l'incarcération de Laurent GBAGBO à la Cour Pénale Internationale (CPI), nous montre comment Alassane Dramane OUATTARA compte utiliser le démocrate Laurent GBAGBO pour faire croire à la face du monde, que lui Dramane est un homme juste, sain et irréprochable.

Ce matin, Laurent GBAGBO a été transféré à la Cour pénale internationale et quelques heures seulement ont suffit pour que nous nous retrouvions tous ensemble maintenant afin de déterminer les voies et moyens à suivre, pour que son passage dans cette juridiction internationale soit l'occasion de démontrer au monde que Laurent GBAGBO, le père fondateur du multipartisme en Côte d'Ivoire, est en réalité celui qui a imposé et installé la démocratie dans notre très chère patrie.

Chers frères et sœurs, notre constitution a été bafouée par Alassane Dramane OUATTARA, aidé par la Communauté internationale.
Vous vous rappelez encore que cette même communauté s'est servie des bras armés, de l'ONU, de la Licorne et des Forces rebelles pour tuer 3000 Ivoiriens, et bombarder la résidence présidentielle afin de capturer notre président Laurent GBAGBO, reconnu par notre constitution, notre juridiction et notre peuple.
Comme ci cela ne suffisait pas, ils continuent encore leur sale besogne, mais diantre jusqu’ou iront t-il ?

Pour nous, la situation est troublante car en réalité le gouvernement de Laurent GBAGBO, le 18 avril 2003, a reconnu la compétence de la Cour pénale internationale et lui a demandé d'identifier, de poursuivre et de juger les auteurs des crimes commis sur le territoire ivoirien depuis le 19 septembre 2002, je dis bien le 19 septembre 2002.
En effet, dans la nuit du 18 au 19 septembre la Côte d'Ivoire a connu un coup d'état qui a entraîné la partition du pays en deux et qui a fait plus de 10.000 morts.
Nous espérons donc que le président de la Cour pénale internationale diligentera cette enquête à partir de l'origine des violences.
Si j'ai volontairement évoqué l'aspect juridique dans cette affaire, c'est aussi et surtout pour mieux faire apparaître l'aspect politique car avant même le 18 septembre 2002 nous nous souvenons que:

 le président Modibo KEITA du Mali a pratiquement connu le même sort, ce qui s'est soldé par sa mort.
 le Ghana aussi avec la mort de Kwame Nkrumah.
 le Sénégal avec son 1er ministre Mamadou DIA qui fut arrêté et emprisonné pendant 12 ans.
 le Congo Brazzaville avec Marien Ngouabi.
 le Congo Kinshasa avec Patrice LUMUMBA.
 Le Maroc avec Mehdi Ben Barka.
 la Guinée avec SEKOU Touré.
 la Libye avec KADAFI.
 Le Cameroun avec Robert UM NYOBE.
 Le Burkina Faso avec SANKARA
 Et je m'abstiens ...

La moralité de tout cela? Nous, Africains en Côte d'Ivoire sommes traqués par la politique extérieure des pays colonisateurs. Dès que nous nous organisons pour être libre afin de partager rationnellement nos richesses et sortir du sous-développement, espérant des lendemains meilleurs, on retrouve en face de nous l'armée française siégeant sur notre sol qui n'hésite pas à tirer sur nous.
La preuve, 3.000 morts dans la crise post-électorale, seulement parce que Laurent GBAGBO a osé montrer à la face du monde que les Africains sont assez mûrs pour prendre leur propre destin en main.

Chers frères et sœurs, Chers amis et chers compatriotes Africains et Français, l'heure a sonné.
Ce procès aura lieu et nous le gagnerons, parce que:

 Nous respectons les valeurs les plus nobles que nous impose notre culture.
 Nous sommes des démocrates et nous prouverons au monde que Nicolas Sarkozy et Alassane Dramane OUATTARA sont des tirants, des putschistes et des criminels.
 Regardez-moi bien dans les yeux, retenons bien que l'erreur commise par Sarkozy de transférer GBAGBO à la CPI s'explique par sa certitude de perdre les élections présidentielles Française. Ce qu'il ne sait pas encore, c'est que cette porte qu'il nous ouvre, nous permettra de démontrer la culpabilité d' Alassane Dramane OUATTARA afin que ce dernier soit condamné pour crime contre l'Humanité.

Vive Laurent GBAGBO, et que vive la Côte d'Ivoire.


Daouda TRAORE.
Secrétaire Général du FPI Rhône Alpes.

jeudi 1 décembre 2011

[CONCERT KOMPA] Djakout en live vendredi 9 décembre à Lyon

DJAKOUT
Musique Caraïbes/Amérique latine
le vendredi 09/12/2011 à 22h00
MAISON DES FETES Maison Des Fetes
1 RUE LOUIS SAILLANT
69120 VAULX EN VELIN

[FETES] Arbre de Noel d'Emergence Sud samedi 10 décembre à Lyon

Vous êtes conviés à l'arbre de noël (fête de fin d’année de notre association), le samedi 10 décembre 2011 à l’ESPACE 101 à partir de 16h.
Salle des fêtes et des familles
101 Boulevard des Etats-unis
69008 Lyon.

Programme de la manifestation

14h-15h30 : Arrivée et mise en place des membres
15h30 – 16h : accueil et placement des invités
16h – 17h30 : Apéritif
18 – 19h30 : Mot du président
- Présentation de l’association
- Mot à l’intention des personnalités présentes
19h30 – 20h30 : Distribution des cadeaux
20h 45 – 21h50 : Repas exotique
22h00 – Ouverture de bal
24h00 – Fin de la cérémonie

EMERGENCE SUD
Tél : 06 03 34 86 03

[SANTE] Conférence débat "Jeunesse et santé" samedi 3 décembre à Villeurbanne (69)

L’Association des Burkinabé de Lyon (ABL) en partenariat avec :- Le Collectif AFRICA 50 LYON- L’Association Ivoirienne pour la Promotion Éducative et de la Santé AIPES- L’Association AIDES en Rhône AlpesVous convie à une conférence-débat sur le thème « jeunesse et santé »
Ce Samedi 3 Décembre 2011 de 15H00 à 18H00 au CCO de Villeurbanne, 39 Rue Georges Courteline, 69100 Villeurbanne.

mardi 29 novembre 2011

[JUSTICE] Patrick Lozès visé par une enquête préliminaire (20 minutes)

Les comptes de Lozès épluchés

Patrick Lozès visé par une enquête préliminaire. Le président du Cran, le Conseil représentatif des associations noires de France, et candidat à la présidentielle est soupçonné d'abus de confiance et de blanchiment, selon Le JDD. La brigade de répression de la délinquance économique s'intéresserait à des mouvements de fonds entre le compte du Cran et celui de Patrick Lozès. « Tout est transparent, répond le candidat qui précise que les comptes du Cran sont certifiés et audités par un commissaire aux comptes. »

[DRAME] : Isabelle 40 ans tuée par Ismael 26 ans son mari africain à Neuville(69) (fdesouche.com)

L’Afrique, le Burkina, des baobabs et des cases et un couple heureux. Amoureuse de cette terre brûlée, Isabelle s’y rend à plusieurs reprises dans le cadre de voyages humanitaires. C’est là qu’elle rencontre Ismaël Oubda. C’est là qu’ils décident de se marier pour pouvoir vivre en France.

Je lui ai dit de réfléchir, je trouvais que c’était précipité », soupire son amie, « en deux ans, elle lui a tout donné. »

Mais le couple ne résiste pas à ce quotidien si différent de leurs vacances, Ismael n’acceptait pas la séparation. Profondément blessé, le jeune homme de 26 ans avait dû quitter le domicile conjugal et vivait à Caluire. Mardi soir, il est revenu après une énième dispute téléphonique. Muni d’un couteau, il n’est pas passé par la porte mais par le jardin.

Isa a hurlé, la petite aussi. Elle a crié : Il est là, les filles, vite ! Appelez les flics ! »

lundi 28 novembre 2011

[POLITIQUE] 61% des Français favorable au vote des étrangers (Le Parisien)

Selon notre enquête BVA, une nette majorité de Français se dit favorable au droit de vote des étrangers non communautaires pour les municipales. Mais la droite est décidée à bloquer ce projet de la gauche.

A en juger par les résultats de notre sondage BVA, Martine Aubry avait raison de se précipiter, le soir même de la victoire de la gauche au Sénat, pour mettre en haut de la pile le droit de vote des étrangers non communautaires aux élections municipales. Selon notre enquête, 61% des Français approuvent aujourd’hui cette proposition émise il y a plus de trente ans par les socialistes.

Elle est même plébiscitée à 75% dans l’électorat de gauche. Aubry aurait donc eu tort de se gêner.

Ils ne pourront devenir ni maire ni adjoint

Le texte rédigé par les sénateurs socialistes est d’ailleurs mesuré : il ne s’agit que d’offrir aux étrangers extracommunautaires (les Européens ayant déjà cette faculté) résidant depuis plus de cinq ans — en situation régulière — sur le territoire national le droit de vote et d’éligibilité au conseil municipal. Mais ils ne pourront en aucun cas devenir maire, ni adjoint mais au mieux de simples conseillers municipaux. Ils ne pourront pas non plus participer à l’élection du maire par le conseil municipal. Même avec ces restrictions, le texte risque cependant d’être à nouveau bloqué lorsqu’il reviendra, cette fois, sur le bureau de l’Assemblée. Car après avoir un moment tergiversé — à l’image de Nicolas Sarkozy — les responsables de la droite y sont résolument opposés. Le chef de l’Etat juge désormais cette proposition « hasardeuse » et François Fillon répète qu’il s’y opposera « de toutes ses forces ».

Pour justifier un tel refus, alors que près de la moitié de ses propres électeurs sont favorables à l’évolution proposée — laquelle a déjà cours, sous des formes diverses, dans plusieurs pays en Europe —, la droite agite le chiffon rouge du communautarisme. Le droit de vote serait le cheval de Troie des fondamentalistes musulmans pour s’introduire dans les mairies. Si l’argument peut être examiné, il cache mal un objectif plus prosaïque : tenter de récupérer les voix du Front national. Au risque de se fâcher avec l’aile la plus libérale des électeurs UMP et centristes. Visiblement, Sarkozy a fait ses comptes.

[POLITIQUE] Fillon ne veut surtout pas d'un droit de vote des étrangers(Libération)

François Fillon s’est «opposé de toutes ses forces» samedi devant des cadres UMP au droit de vote des étrangers qui doit passer, selon lui, par l’acquisition de la nationalité française et non correspondre à un «droit de vote à géométrie variable».

Nicolas Sarkozy a relancé mercredi la controverse sur le droit de vote des étrangers hors UE aux élections locales, en qualifiant de «hasardeuse» une proposition de loi de la gauche sénatoriale sur cette question que la Haute Assemblée doit examiner le 8 décembre. Il s’y était pourtant dit favorable en 2001 et 2005.

«Je m’oppose de toutes mes forces au droit de vote des étrangers aux élections locales que la majorité socialiste du Sénat s’apprête à débattre et à adopter», a déclaré le Premier ministre. Le Premier ministre voit dans l’examen par le Sénat d’une proposition de loi adoptée sous le gouvernement de Lionel Jospin «une sorte d’atteinte à un fonctionnement normal de la démocratie».

«Et il y a plus grave: pour nous, le droit de vote ne se justifie pas par les impôts que l’on paye. C’est le résultat d’une volonté de partager un destin commun, c’est une volonté qui est scellée par l’acquisition de la nationalité française», a estimé M. Fillon, très applaudi.

«Je suis contre les communautarismes, c’est pourquoi je suis contre le droit de vote à géométrie variable», a également prévenu François Fillon.

Selon lui, le droit de vote des étrangers «tourne le dos à notre tradition d’intégration, et l’intégration signifie que l’étranger qui souhaite jouir de tous les droits civiques est invité à rejoindre pleinement la Nation en devenant citoyen français».

vendredi 25 novembre 2011

[RELIGION] Cérémonie œcuménique pour la paix au Cameroun le 4 décembre à Lyon

La communauté camerounaise de Lyon organise une grande célébration œcuménique d'action de grâce pour la paix au Cameroun, après les élections présidentielles où on craignait le pire. Grâce à la main protectrice de Dieu, tout s'est passé dans la paix et le calme. Rendons grâce au Seigneur Dimanche le 04 Décembre 2011 à 13 heures à la grande Eglise Catholique de Gerland.

Info : evariste.akoa@yahoo.fr

dimanche 20 novembre 2011

[DIVERSITÉ]La banlieue frappe à la porte du Qatar (Le Parisien)

Des élus de banlieue rentrent du Qatar. Leur but : promouvoir les talents des quartiers dans un pays en plein essor, où la culture franco-arabe n’est plus un handicap.

«La France a de vrais atouts en banlieue, notamment en termes de double culture, mais on ne sait pas les utiliser. » Les membres de l’Aneld (Association nationale des élus locaux pour la diversité) partagent le même constat depuis la création de leur groupement en 2008, au lendemain de l’élection d’Obama. Pour faire partager ce credo, une délégation rentre ce matin de Doha où elle a passé une semaine à l’invitation de l’Etat du Qatar.

Un voyage qui fait suite à deux séjours aux Etats-Unis.
Pourquoi avoir frappé à la porte du Qatar ? « Alors que l’Europe est en crise, le Qatar explose, répond Fouad Sari, élu écologiste et prof à Vigneux-sur-Seine (Essonne). Dans nos quartiers, le nouveau propriétaire du PSG et organisateur de la Coupe du monde de football 2022 fait rêver les jeunes. » « Au Qatar, les compétences comptent plus que la couleur de la peau », ajoute Houaria Hadj-Chikh, adjointe (apparentée PC) à Marseille.
Les neuf élus locaux de la délégation, âgés de 29 à 44 ans, et de tous bords politiques, sont eux-mêmes issus des quartiers populaires de la région parisienne et de Marseille. Ils ont tous réussi, qu’ils soient enseignants, entrepreneurs, scientifiques ou avocats. Maurice Leroy, ministre de la Ville, ancien président du groupe d’amitié France-Qatar de l’Assemblée, salue « une démarche d’ouverture innovante avec un pays ami et très sensible à notre politique d’intégration républicaine ».

Des dizaines de CV distribués

Arrivés à Doha avec des dizaines de CV sous le bras, les élus les ont distribués à tous leurs interlocuteurs, des conseillers de l’émir aux entrepreneurs croisés au Club affaires France-Qatar. Ils ont reçu le soutien du nouvel ambassadeur de France, Jean-Christophe Peaucelle, et ce conseil : « Les Qatariens aiment la France, nos méthodes de formation, notre expertise, notre culture et notre prestige. Mais ils détestent qu’on les considère comme une vache à lait. »
Hier soir, à l’heure de reprendre l’avion pour Roissy, la délégation oscillait entre euphorie et pression. « Maintenant, il va falloir être à la hauteur, reconnait Wahiba Zedouti, élue villepiniste à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Nous avons d’immenses responsabilités vis-à-vis du Qatar et des jeunes en France qui nous font confiance. Le plus dur commence. »